Créer une société entre amis, c’est possible !

Créer une société entre amis, c’est possible !
Créer une société entre amis, c’est possible !
Créer une société entre amis, c’est possible !
Créer une société entre amis, c’est possible !

Après un passé commun plein de projets ou une rencontre fortuite mais prometteuse, de nombreux amis souhaitent créer une société et lancer leur propre business. L’idée n’est pas mauvaise, compte tenu des nombreuses potentialités qui sont aujourd’hui ouvertes en matière de commerce et de gestion d’entreprise.
Si créer une société entre amis est une chose courante qui peut mener vers une incroyable réussite, il faut veiller à bien organiser la relation entre les différents associés pour palier toute difficulté en cas de mésentente.

Pourquoi créer une société entre amis ?

Au sortir de la fac ou après une période d’inactivité, il est parfois utile de se lancer dans la création d’une société. Permettant de reprendre confiance en soi, démarrer une activité autonome et indépendante ouvre parfois les associés à d’importants gains et à la création d’une grande entreprise.
Le projet d’entreprise mené entre amis est donc une très bonne solution pour mener un projet commun et tenter de conquérir un marché.

Quels sont les pièges à éviter pour créer une société entre amis ?

Lors de la création d’une société commerciale, de nombreuses difficultés peuvent être évitées si la relation entre les différents associés est claire.

Nommer le gérant de la société

La société commerciale, qu’il s’agisse d’une société à responsabilité limitée (SARL), d’une société par actions simplifiée (SAS) ou d’une société anonyme (SA), devra être gérée au quotidien par une personne compétente. Les associés devront donc, au moment de l’élaboration des statuts, définir lequel d’entre eux sera nommé gérant de la société au quotidien.
Il est nécessaire d’être parfaitement en accord avec cette décision dès le lancement de l’activité car le gérant de la société sera le capitaine du navire. Des tensions entre les associés et le gérant de l’entreprise sont en général très néfastes à l’activité.

Définir les apports de chacun lors de la création de la société

Les différents amis et futurs associés devront tous effectuer des apports à la société pour entrer dans son capital et pouvoir prétendre à une redistribution des dividendes. Les apports peuvent être effectués en numéraire, en nature ou en industrie, les deux derniers nécessitant l’intervention d’un commissaire aux apports qui sera chargé de les évaluer.
Les apports des associés peuvent être libérés en intégralité au moment de leur souscription ou libérés partiellement (à hauteur de 50% au minimum), le reste devant être libéré dans les 5 ans.
Lors de la création d’une société entre amis, tout le monde doit être d’accord sur le montant des apports de chacun, sans quoi des tensions risquent de se manifester ultérieurement en cas de problème au moment de la distribution des dividendes.
Le recours à une agence juridique permettra d’expliquer clairement à tous les associés le rôle et la teneur de leurs apports, afin que la situation soit la plus claire possible pour tout le monde. La société pourra alors démarrer son activité du bon pied et tenter de conquérir de nouveaux marchés.